CFDIP

Rechercher une formation

Ethique et Responsabilité Sociale de l’Entreprise

Cette formation vise à présenter une des grandes modifications à venir du monde entrepreneurial et du secteur public sous l’angle de l’éthique et de la Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE). La prise en compte des enjeux de société est un enjeu de plus en plus important dans la vie des entreprises, mais aussi des collectivités publiques. Les compétences et les valeurs développées durant un doctorat constituent une préparation précieuse pour se positionner sur le terrain de la RSE dans sa recherche d’emploi vers les secteurs privés et publics.

Dans une démarche active basée un travail personnel sur vos propres attentes professionnelles, cette formation aidera à mettre vous positionner par rapport au monde économique actuel, en intégrant tout particulièrement la thématique éthique et de responsabilité sociale.

Public Doctorants toutes disciplines
Durée 2 Jours
Date(s) Voir dates et infos pratiques

  • Programme

  • Formateurs

  • Dates et infos pratiques

Contenu

Comment croiser sa formation universitaire (scientifique ou littéraire) avec les besoins des acteurs économiques ?

La RSE est un concept nouveau qui impacte une grande partie de l’activité des entreprises. Fonctionnant sur un principe systémique (global), elle nécessite, pour sa mise en œuvre, des compétences transversales propres aux diplômés universitaires. Le concept est encore récent, sa mise en place demande donc une aptitude à la réflexion et une capacité de proposition.

L’entreprise qui fait face à ce nouveau défi recherche avant tout des capacités de proposition et d’organisation. Le niveau d’études est un critère important. L’apprentissage d’une spécialité en plus du diplôme universitaire est facilitant pour certains premiers postes, mais pas indispensable.

Seront traités : les principaux concepts et définitions en lien avec le monde professionnel, les compétences attendues selon la filière choisie.

La formation se déroulera sous forme d’atelier :

  • Présentation de la RSE (adaptation du concept de Développement durable à l’univers professionnel), comment choisir sa voie ?

La RSE n’est pas une simple volonté de préservation « écologique » du monde. C’est essentiellement une manière de revisiter le mode de fonctionnement sociétal. Son impact, sur le système de production et son économie, est de plus en plus prégnant. Du mode incitatif aux premières législations coercitives, il commence à transformer les règles du jeu professionnel. L’entreprise doit s’adapter à cette nouvelle donne, pour cela elle recherche des compétences transversales capables d’adapter et de synthétiser cette tendance à ses besoins.

  • Synthèse sur le croisement des appétences, compétences et métiers envisagés. Le compromis entre soi et le marché.

Comment exploiter (selon le type de diplôme) les compétences induites. Optimiser ses acquis universitaires hors champs traditionnels
Quels sont les types de formations à vocation professionnelle courtes, les stages et les sites de recherche et d’informations. Les premiers pistes.

  • Ouvrir sa connaissance à des filières non encore envisagées

Découvrir les différentes possibilités que vous offrent vos niveaux d’études et apprendre à utiliser ses savoirs et savoir-faire hors des filières traditionnellement associées aux diplômes.
Apprendre à travailler sur les fiches métiers vous intéressant.

Compétences développées

  • avoir précisé votre projet professionnel vers l’entreprise ou des organismes publics
  • avoir rendu lisible vos spécificités par des acteurs économiques et leurs concordances avec leurs besoins.
  • savoir utiliser votre niveau d’études pour pénétrer le marché du travail de façon optimale.
  • pouvoir envisager votre carrière en tenant compte de l’impact croissant du concept de développement durable dans monde de l’entreprise.
  • vous être dotés d’une « boite à outil » pour rechercher un emploi en adéquation avec vos aspirations.

Bibliographie

BIBLIOGRAPHIE SYNTHETIQUE (il s’agit de vous donner quelques pistes pour démarrer votre propre recherche.  Je reste à votre disposition pour les les auditeurs ayant besoin d’informations plus techniques).

 Pour ceux  qui ont une âme de qualiticien ou de praticien généraliste (approche systémique) : 

Une boite à outils (approche par la norme et la qualité) qui n’oublie pas leurs justifications :

100 Questions pour comprendre et agir RSE et Développement Durable

Alain JOUNOT

AFNOR éditions

 

Pour ceux qui préfèrent une analyse globale du sujet :

Une lecture plus universitaire ou l’ensemble des grandes postures RSE s’y trouvent, et l’ouvrage reste très accessible pour des néophytes.

La responsabilité sociale d’entreprise

Michel CARPON Françoise QUAIREL- LANOIZELEE

LA DECOUVERTE (collection REPERES)

 

Pour ceux qui veulent comprendre ou et comment se situe la RSE aujourd’hui en entreprise :

Un bon ouvrage généraliste d’actualité (là encore pas mal de concepts mais bien articulés, sans oublier de revenir aux réalités), il y a un glossaire assez complet  :

L’entreprise au cœur du Développement Durable 

Laurence LECOEUR

GERESO édition

 

Pour ceux qui veulent comprendre pourquoi la RSE et le DD ont aujourd’hui un tel impact (les raisons de l’urgence) :

Si vous avez besoin de notions générales sur le Développement Durable (au delà de la RSE). Cet ouvrage est, à mon sens, essentiel même si il sort du cadre de l’entreprise et de la RSE, vous trouverez là une partie des  raisons qui poussent les organisations à prendre conscience de la nécessité d’un changement :

Développement Durable

Sylvie BRUNEL

collection Que-Sais-Je 

 

 Quelques ouvrages connexes :

Si vous avez besoin de travailler l’axe stratégique et comprendre les risques d’échecs avec une vison systémique élargie. Cet ouvrage traite plutôt sous un angle juridique et politique la notion de gouvernance : la prise de « pouvoir » de la technocratie sur le Politique. Quel modèle pour un chef d’entreprise qui conduit sa politique ? Quelle culture dominante le contraint à agir pour rester pérenne dans son environnement; c’est indirectement une mise en abime de ce qui est de l’ordre de la pratique RSE, cela pose la question fondamentale des choix stratégiques :

P.MOREAU DEFARGES  

La gouvernance   

PUF Que Sais-Je ? Collection encyclopédique 

 

Pour aider sa réflexion sur les questions sous-jacentes au DD et à la RSE je vous engage à lire des auteurs suivants ; Il ne s’agit pas ici des « plus importants ou des uniques » mais plutôt de pistes qui doivent vous permettre d’en ouvrir d’autres … .

 - Gunter ANDERS (l’obsolescence de l’homme …) Question sur la finalité des sociétés industrielles modernes, à mon sens un ouvrage fondamental.

- Ivan ILLICH (balises pour l’après-développement …), une lecture nécessaire pour comprendre les conséquences directes et indirectes  des choix technologiques, même si l’auteur marque clairement ses propres engagements.

- Jean-Christophe MATHIAS, (article dans Revue dirigée par COUTURE  et COURTOIS  et intitulée : Regards Philosophiques Sur la Mondialisation ) Un « bréviaire » pour embrasser l’ensemble de la problématique, très bonne introduction à la matière.

- Yann QUEINNEC, William BOURDON ( Réguler les entreprises transnationales, 46 propositions), un ouvrage rapide de vulgarisation et un peu schématique mais qui permet de survoler les interrogations du moment  …

 

Marc JURMAND

@ : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

  • Email : (contact pédagogique, pour toutes questions sur le contenu de la formation) : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Date : 15 et 16 Février 2017
  • Lieu : Université Paris Diderot - 75 013 Paris
  • Nombre de jours validés par le Cfdip : 2 jours

  • Pré-requis  : Aucun pré- requis mais adresser un mail au plus tard une semaine avant le début de la session indiquant votre discipline et niveau d’étude (pour permettre de personnaliser l’atelier selon les différents niveaux et savoirs en présences). La formation est accessible aux doctorant.e.s de toute discipline (scientifiques et littéraires) quel que soit l’avancement de leur doctorat.
  • Public visé : Tous doctorants
  • Effectif : 15 personnes